D comme Halloween!

La frénésie de l’Halloween nous a gagné. Je ne suis pas une fan de cette fête mais à voir l’enthousiasme et l’émerveillement des enfants, je ne pouvais faire autrement que de les suivre dans leur excitation! On a donc fait beaucoup de bricolages d’Halloween cette semaine et on s’est amusé à décorer notre maison. Je conserve toujours les décorations maison d’une année à l’autre, ce qui permet de nous rappeler nos bons moments et nos talents évolutifs!

Mais cette semaine, nous n’avons pas fait que ça. Même qu’en regardant les photos, je me suis aperçue que finalement nous avions eu une semaine bien occupée encore une fois. Voyez par vous-même!

Halloween et cie

Toiles d’araignées sur branches

D comme Halloween

Nous sommes allés nous balader en forêt pour trouver des branches qui nous serviront de support à nos toiles d’araignées.

D comme Halloween

Nous avons enroulé et « tissé » de la corde autour des branches trouvées afin de recréer une toile d’araignées. Un exercice de motricité excellent pour les petits doigts, surtout que pour l’Halloween, la motivation est forte et la persévérance s’en trouve augmentée! Toshan aime tellement les animaux qu’au début, il ne voulait pas en faire parce que « les mouches allaient avoir peur »!!!

Les résultats

D comme Halloween

D comme Halloween

Nous avons travaillé fort à remplir des pots avec de la terre pour y planter nos œuvres.

Araignées pour mettre sur nos toiles

Sur le site de Cabane à idées, j’ai trouvé une idée d’araignées en papier facilement réalisable par les enfants. Dans les choix de bricolage que je propose aux enfants, je ne choisis que ceux qu’ils pourront réaliser eux-mêmes. Souvent, l’étape qu’ils ne sont pas en mesure de faire est le traçage alors je fais cette étape pour eux.

D comme Halloween

Alors, je trace…

D comme HalloweenD comme Halloween

…Et eux découpent. Une bonne pratique de découpage sans « rechignage »!  C’est pour l’Halloween!

D comme Halloween

Et on assemble!

D comme Halloween

Nos belles araignées qui nous ont permis de pratiquer le découpage et l’apprentissage de l’utilisation de la colle en bâton, qui n’est pas évidente du tout car il faut savoir tenir son papier au bon endroit!

On s’empresse d’aller les installer sur nos toiles.

Les chauves-souris

Et ensuite, pourquoi pas faire les chauves-souris proposées par Berthe aux doigts de fée.

D comme Halloween

Alors je trace et …

Eux découpent, et …

D comme Halloween

… ils décident spontanément de les décorer. Toshan les fait toutes selon le même modèle. Je remarque qu’il aime bien refaire plusieurs fois le même « pattern » en série.

D comme Halloween

Sarah-Jeanne fait une chauve-souris papy (avec la moustache) et une mamie!

Un hibou trouvé dans un magazine

D comme Halloween

Sarah-Jeanne, en feuilletant une revue d’Halloween dénichée dans notre boite de décorations, a voulu faire ce hibou. Alors, j’ai pris ma patience de bricoleuse et on l’a fait ensemble, car ce n’était pas vraiment à sa portée! Je lui ai donné de petites tâches et on était bien contentes du résultat! On va le garder comme porte-crayons!

Notre décor de véranda

OK! J’ai trouvé l’idée ici.

D comme Halloween

Et nos essais culinaires terrifiants

D comme Halloween

Une forêt de fantômes en œufs cuits durs!

Français

On est rendu à la lettre D. Le pourquoi de mon titre bizarre: D comme Halloween!

D comme Halloween

On sort notre matériel habituel et on explore la lettre D en majuscule et minuscule.

Je présente aux enfants un nouvel outil pour apprendre à tracer les lettres que j’ai commandé chez Chalk Full of Design: un tableau noir effaçable fait main avec toutes les lettres majuscules et minuscules en pointillé.

D comme Halloween

Bel accueil des enfants pour cet outil fantastique.

D comme Halloween

Sarah-Jeanne demande à écrire son nom pour la première fois. Mais un  nom composé c’est difficile et décourageant…

D comme Halloween

Alors elle se concentre sur le S.

D comme Halloween

La prochaine fois, on va commencer avec juste Sarah…

Petit partage sur mes observations en contexte d’apprentissage

Comme toujours, Toshan fait sa carte de lettres mêlées avec grand plaisir. Je l’observe. Il aime beaucoup les chemins, les labyrinthes. Il essaie de relier les différents D pour créer un chemin. Parfois, ce n’est pas possible. Il me demande alors s’il peut aussi souligner les lettres qu’on a déjà étudiées. BIEN SÛR!! Révision spontanée et choisie par l’étudiant lui-même. S’adapter et suivre l’enfant.

D comme Halloween

Lorsqu’il a terminé, il voit un dauphin dans le dessin que fait son parcours. Il est émerveillé car notre abécédaire donne D comme Dauphin. Et non, D comme Halloween!

D comme Halloween

Il me dit alors qu’il faut mettre de l’eau pour le dauphin. Je le laisse faire. Il apprend dans la créativité. Et je peux savoir son processus car je suis assise à côté de lui, à l’accompagner et l’observer. Je ne peux m’empêcher de penser que dans une classe, il se serait peut-être fait réprimander de ne pas avoir écouté les directives et d’avoir « barbouillé » son dessin. Parce que le professeur n’aura pas pu suivre tout son processus, car il n’aura peut-être pas le temps d’écouter les explications ou que l’enfant ne s’expliquera tout simplement pas. Et je me trouve chanceuse de mon choix, et je suis contente pour Toshan aussi.

L’heure de la récré et de la gym

Petite balade au parc en vélo avec notre ami. On s’amuse si bien que l’on oublie d’enlever nos casques!

D comme Halloween

Petit cascadeur qui flirte avec le danger. Mais il est super à l’aise! Je reste pas loin, mais le laisse découvrir ses habiletés.

D comme Halloween

Sarah-Jeanne veut essayer à son tour mais, après un essai secondé par maman, elle se rend compte d’elle-même qu’elle n’est pas rendue là. Faire confiance aux enfants dans leur capacité de juger de ce qu’ils sont capables de faire, c’est aussi  les accompagner lorsqu’ils insistent afin qu’ils ressentent la peur liée à leur incapacité physique du moment. Ils apprennent des cette façon à connaître leurs limites dans la confiance.

D comme Halloween

Balade à la rivière dans la forêt derrière chez-nous avec nos amies. On s’amuse à pêcher des feuilles!

D comme Halloween

Jeux sur la plage pendant qu’il fait encore si beau! Seuls…

D comme Halloween

… et avec des amis.

Journal de la nature

Journal de la nature à la plage cette semaine. J’apporte le matériel, je le place et je commence à dessiner le sujet que j’ai choisi.

D comme Halloween

J’ai dessiné le paysage que j’avais devant les yeux. La mer, la plage et l’Île Bonaventure.

D comme Halloween

Pendant que je dessinais, Sarah-Jeanne a quitté ses jeux pour venir regarder et me poser des questions sur mon dessin.

D comme Halloween

Et elle s’y est mise elle aussi.

D comme Halloween

Œuvres mère-fille pas mal réussies je trouve! La routine du journal de la nature commence à intégrer nos routines d’école maison et c’est vraiment agréable.

Mathématiques

Deux autres tableaux de Chalk Full of Design. Tracer les chiffres et les formes. En anglais. Cela nous permet d’apprendre aussi à compter dans cette langue. Toshan savait déjà compter en anglais jusqu’à cinq!

D comme Halloween

Pratique aussi pour s’exercer à les écrire dans nos travaux d’additions.

D comme Halloween

Cette semaine, les additions avec le chiffre 3.

D comme Halloween

Pendant ce temps, Sarah-Jeanne explore le quatrième tableau: l’horloge pour apprendre l’heure. Elle s’amuse à faire des rayons multicolores…

D comme Halloween

Sortie culturelle

On va faire un tour à Bonaventure pour le Salon du livre. Nous qui adorons les livres, c’est la sortie par excellence.

D comme Halloween

Toshan, comme d’habitude, s’installe sur place pour lire avec attention!

D comme Halloween

On en profite pour aller visiter la table de notre amie Orbie et lui acheter les derniers livres qu’elle a illustrés. Des livres tout mignons pour les lecteurs débutants. On a droit à de belles dédicaces!

Moi qui pensais qu’on avait pris ça relaxe cette semaine! Je me rends compte qu’on a fait encore de belles activités!